Vos données sont un trésor, nous fournissons la clé

5 clés pour choisir son consultant BI et EPM

Pour vous, plus de doutes : vous avez besoin de lancer un projet décisionnel. Vous vous apprêtez donc à confier un projet d’envergure pour votre entreprise à un prestataire externe, que vous ne connaissez pourtant ni d’Ève ni d’Adam. Comment être sûr de ne pas rater son coup ? Voici quelques 5 clés pour choisir son consultant BI.

consultant-bi

Faire appel à des prestataires externes n’est jamais chose simple : vous avez besoin d’une expertise qui n’existe pas au sein de l’entreprise, et vous avez l’embarras du choix. Une société de conseil vous assurera, évidemment, qu’elle vous met à disposition ses meilleurs éléments. Mais comment être sûr que ces consultants seront à même de porter votre projet et de le mener à bien ?

Sachez d’abord que si à première vue, il ne connaît pas votre culture d’entreprise, un prestataire apportera toujours un regard neuf. Un vrai avantage pour rester compétitif, quand il est parfois difficile de prendre du recul en interne. De plus, sachez que vous n’êtes pas le seul client de ce consultant : parce qu’il travaille auprès d’autres comptes, il sait également ce qui se fait dans votre secteur, et est au fait des innovations chez les éditeurs. Si vous disposez déjà d’un département informatique ou BI en interne, ces derniers ne pourront que bénéficier d’une collaboration avec un expert externe, qui sera pour eux aussi un gain d’expérience et d’une certaine fraîcheur dans l’approche.

Alors, comment choisir votre consultant BI ? Quels sont les indicateurs clés pour vous assurer de sa fiabilité ?

 

1. Sa double casquette

Un consultant BI assure trois fonctions principales : concevoir et mettre en place les solutions BI, conseiller l’entreprise en amont sur tous les aspect du projet, et enfin former les équipes d’utilisateurs pour une parfaite prise en main de l’outil final. Il est donc essentiel qu’il détienne à la fois une fine compréhension des métiers de son client, ainsi que les connaissances techniques nécessaires.

 

2. Sa fine compréhension des métiers

Comprendre votre métier, que vous soyez Directeur Marketing, Directeur RH ou Contrôleur de Gestion, signifie être en mesure de se mettre à votre place pour parfaitement saisir vos enjeux et vos objectifs quotidiens.

Un bon indicateur : pendant son état des lieux, le consultant BI posera beaucoup de questions sur votre métier, vos usages et pratiques de travail, multipliera des interviews avec des personnes clés, observera de très près ce qui se fait chez vous et comment cela est fait. Il sera plus attentif à vos besoins en tant qu’utilisateur plutôt que prolixe sur les myriades de fonctionnalités d’un outil BI. Il préférera vous proposer l’outil le plus confortable et ergonomique pour vos équipes, plutôt que le plus moderne, et n’hésitera pas à vous proposer d’en personnaliser les fonctionnalités sur-mesure.

À noter que de plus en plus de consultants BI ont des profils hybrides : anciens contrôleurs de gestion ou diplômés de Masters Finance, ils connaissent d’emblée vos problématiques métiers, qu’ils cumulent avec des formations BI. Ce double-profil est l’assurance d’un prestataire qui parlera votre langage, et ne sera pas hermétique à vos demandes.

 

3. Ses solides connaissances techniques

De par sa formation, un consultant BI compétent détient des connaissances solides sur les différentes solutions que propose l’éditeur. Il connaît toutes les facettes de leurs fonctionnalités, et saura les installer et les configurer au profit de vos équipes. Au-delà de ces outils, il sait penser « décisionnel », « fonctionnel » : il saura choisir la solution qui vous va comme un gant, en fonction de la maturité de vos équipes.

Un bon indicateur : vérifiez que les consultants BI suivent des formations régulières sur les outils, et sont certifiés par l’éditeur, qui atteste de connaissances rigoureuses et à jour.

Un autre point fort : l’intelligence de la data. En d’autres termes, le consultant est capable d’aller « mettre les mains » dans vos data. Ce qui veut dire qu’il questionnera systématiquement leur fiabilité et leur qualité, voire qu’il vous proposera de les auditer si il a un doute. Des données abîmées et peu fiables ne vous permettront jamais de prendre des décisions avisées. Dans un environnement complexe, où les données ont tendance à proliférer et ont besoin d’être normées, faites confiance au prestataire qui sera attentif à la qualité des votres.

 

4. Sa vraie force de lead et de proposition

Nous l’avons dit précédemment : le consultant consulte – il est avant toute chose porteur de conseil. Pour être capable de mener votre projet BI de A à Z sans anicroches, votre expert BI devra parvenir à fédérer l’ensemble de vos équipes (surtout si le projet est commun à plusieurs départements), à les impliquer fortement dans le projet en mettant en place une communication bien ficelée, à tenir tête pour limiter les possibles freins, à faciliter le quotidien, gérer l’ensemble de la logistique et en suivre le bon avancement etc.

Faites confiance à votre ressenti : demandez-lui de détailler son expérience, de vous citer un ou deux projets sur lesquels il a été leader, ou des exemples de difficultés qu’il a su surmonter.

Également, soyez attentifs pendant l’entretien à la justesse de ses propositions et ses remarques par rapport à votre besoin. Dans l’idéal, il sera en mesure d’anticiper vos besoins avant que ne les ayez formulés pour vous proposez les solutions qui fonctionnent. Il sera également flexible pendant l’ensemble du projet, et accueillera des correctifs ou des demandes supplémentaires avec agilité.

 

5. Son bon contact humain

Un projet BI, c’est aussi une conduite du changement, avec ce qu’elle comporte comme difficultés en termes de résistances, d’inquiétudes, d’appréhension, de rivalités entre départements…Votre prestataire en est conscient, et devra manifester de vraies qualités de management, tout en travaillant main dans la main avec vos équipes. Favorisez l’empathie, l’humour et la souplesse, puisqu’il devra être à l’écoute des utilisateurs et en mesure de les former. Un bon consultant BI ne vous laissera pas tomber après la livraison ! Assurez-vous que l’assistance à la prise en main fait partie des objectifs de sa mission.

Enfin, intéressez-vous à sa capacité à travailler en équipe. Le consultant a-t-il une expérience de l’international ? Parle-t-il plusieurs langues ? Si vous êtes une entreprise à dimension globale, ces points seront déterminants. Ils sont également la preuve d’une grande force d’adaptabilité : si un prestataire a l’habitude de travailler avec plusieurs pays et cultures différentes, il n’aura aucun mal à fédérer votre équipe.

 

Cet article vous a plu ? Téléchargez notre livre blanc « 7 clés de succès pour réussir son projet BI » ou contactez nous !

Regarder aussi

Que peut vous apporter la Data Science dès aujourd’hui ?

L’explosion du métier de Data Scientist et la course aux stratégies “data-driven” ne laissent plus ...