Vos données sont un trésor, nous fournissons la clé

La BI vers de nouveaux territoires

C’est un fait : petit à petit, les data augmentent et influent les pratiques internationales. Et comme souvent, la BI ne fait pas exception.

Cela pourrait se résumer à une phrase : “là où il y a des données, il y a de la BI”. Née dans les années 80 avec les premiers infocentres, et en accélération fulgurante à mesure que les nouvelles technologies et innovations des éditeurs progressent, la Business Intelligence est devenue incontournable pour les pays les plus avancés en termes de maturité technologique, comme pour les territoires en progression.

Sur les marchés “matures” : une BI bien installée, plus innovante

Europe, États-Unis, Canada, Moyen-Orient sont tous sans exceptions bien équipés, et doivent aujourd’hui faire face à d’autres enjeux de taille. Big Data, Smart City (notamment au Moyen Orient) ou IoT (Internet des Objets) vont générer de nouvelles données et donc de nouveaux besoins et de nouvelles opportunités business. Ces pays sont aussi de plus en plus en attente d’outils agiles (nomades, via tablettes et smartphones), d’interactions directes entre utilisateurs et données (self-service BI) et de BI “en temps réel”, soit des solutions en mesure d’adresser très rapidement des besoins opérationnels. En clair : ces territoires deviennent plus “data-driven”, plus “user-centered” (la montée en compétence importante des utilisateurs), et plus “client-centered” (la réactivité face au marché).

Sur les nouveaux marchés : de nouvelles opportunités, des compétences solides

Si ces dernières innovations sont très attendues de la part des territoires où la technologie est bien avancée, de nouvelles opportunités naissent aux quatre coins du monde. À commencer par une montée en compétences des ingénieurs orientés “Data” avec des formations d’excellence de plus en plus nombreuses. L’Inde, L’Amérique du Sud, le Maghreb, et surtout l’Asie voient leur industrie progresser à vitesse grand V – et donc, leurs données augmenter. Une croissance qui justifie un équipement progressif en BI, notamment du côté des services publics.

“L’Asie est pour nous un marché clé” expliquait Cédric Ficheux, co-dirigeant de Solution B.I et responsable du développement international, dans un article consacré à l’ouverture d’un nouveau siège au Cambodge. “La BI en Asie du Sud-Est est encore peu présente, alors que ce marché est en forte croissance. C’est aussi une porte ouverte vers des marchés plus installés comme l’Inde, le Japon, la Malaisie, la Chine ou encore Singapour qui est très actif. Nous sommes donc ravis de faire partie des premières sociétés au Cambodge qui y impulseront l’aide à la décision, et créeront des emplois sur place.

Parmi ces pays prometteur, l’Afrique arrive à grands pas, notamment à travers l’implantation de SAS. Un marché qui réclame “persévérance et passioncomme l’explique Philippe Leboucher, directeur de la division Afrique de SAS France, notamment du côté des secteurs de la télécommunication, de la banque et des assurances.

L’international, un moyen de proposer une offre 24/24, 7/7

Cette internationalisation des compétences et des pratiques BI est avant tout un point fort pour les entreprises souhaitant proposer des offres de monitoring 24/24h et 7/7j. De plus en plus d’éditeurs et d’SSII internationales choisissent ainsi le off shoring en Asie, en Amérique du Sud, au Maghreb, et notamment en Inde où l’on trouve énormément de compétences BI. Ces ressources “outsourcées” aux prix avantageux et aux compétences techniques fortes ont globalisé l’offre BI, désormais présente par-delà les frontières.

 

Regarder aussi

Que peut vous apporter la Data Science dès aujourd’hui ?

L’explosion du métier de Data Scientist et la course aux stratégies “data-driven” ne laissent plus ...