Vos données sont un trésor, nous fournissons la clé

Comment devient-on consultant BI ?

Envie de devenir consultant BI ? Que vous soyez étudiant ou déjà professionnel, plusieurs voies s’offrent à vous pour réaliser votre rêve de carrière.

Se lancer dans le décisionnel est faire le choix d’une belle carrière. Mais plusieurs questions se posent. Suis-je fais pour travailler dans la BI ? Et si oui, comment m’y prendre ? Puis-je me lancer avec mes diplômes actuels ? Et si je fais un tout autre métier ? Retour sur un parcours tout tracé – ou atypique.

 

Le savoir être : avant tout un métier de « consulting »

Informatique décisionnelle” sous-entend un métier technique et technophile, avec un profil et un socle de connaissances plutôt scientifique. Si c’est effectivement le cas, ce n’est pas le coeur du métier de consultant BI. Capacité d’écoute, management, conduite du changement, communication avec les métiers etc. sont autant de qualités propres au consultant qui doit être force de conseil auprès de son client (si il est prestataire) et savoir gérer les équipes utilisatrices au quotidien (si il est interne). Or gérer l’humain est une des grandes difficulté du métier, notamment lorsqu’il s’agit d’implémenter le changement. C’est donc avant tout un “savoir-être”, une capacité à “être face aux autres” qui distingue ce professionnel du consulting.

 

Une « tête bien faite »

“Pour devenir consultant BI, il faut être polyvalent et aimer l’échange avec les autres” décrypte Elizabeth Darnis, Responsable des Ressources Humaines chez Solution B.I. “Mais en termes de savoir-faire, on aura beau connaître une solution technique, il faut avant tout avoir un certain esprit logique.”

En effet, cet esprit “logique”, technophile et rigoureux est nécessaire pour un profil BI. Être en mesure de se plonger dans des données pour les exploiter impose une certaine rigueur et une grande capacité de synthèse. Il faut également ne pas reculer devant la difficulté technique, voire en être curieux en permanence. Vous vous intéressez sans cesses aux innovations du marché ? Vous aimez vous saisir d’outil complexes, comprendre comment ils fonctionnent ? Excel ne vous fait pas peur ? Bonne nouvelle : vous détenez ce bon “esprit logique”. À ne pas oublier : la majorité des éditeurs étant basés aux US et donc les solutions étant en anglais, maîtriser la langue de Shakespeare se révèlera pour vous indispensable.

 

D’ingénieur à consultant BI : le parcours dit « classique »

Généralement détenteur d’un Bac S, le futur consultant BI intégrera une classe préparatoire scientifique, avant d’entrer en école d’ingénieur. Ces dernières proposent une spécialisation BI en cours de cursus qui lui permettra de se confronter à la discipline, puis de peaufiner son savoir-faire en entreprise lors de stages formateurs.

Plusieurs écoles permettent cette spécialisation, en voici quelques-unes :

  • l’EISTI, l’École internationale des sciences du traitement de l’information qui propose un Mastère Spécialisé Business Intelligence et s’appuie notamment sur les entreprises pour faire de ses étudiants de futurs consultants.
  • L’université Paris-Dauphine oriente également de plus en plus ses effectifs vers la science des données avec des Masters tels que le MIAGE ID « Systèmes d’Information et Technologies Nouvelles » et « Informatique pour la Finance ». Elle accueille également chaque année de nombreux conférenciers experts sur les thèmes de la BI, de la Finance et du Big Data pour offrir aux étudiants une ouverture sur le monde de l’entreprise.
  • Enfin l’ESIGELEC, plus généraliste sur le métier d’ingénieur, propose en fin de cursus des “dominantes” spécialisées, notamment sur les métier de l’Informatique et des technologies de l’information. Elle est en cela une excellente formation BI.

 

Les parcours de reconversion

Vous ne rentrez pas dans les cases des paragraphes précédents ? Pas de panique ! D’autres profils existent et ont embrassé une belle carrière dans la BI. C’est notamment le cas des profils “Finances” tels que le DAF et le contrôleur de gestion qui décident de se lancer en cours de carrière car ils sont déjà quotidiennement au contact d’écosystèmes BI.

Nous avons en interne d’anciens contrôleurs de gestion devenus consultants BI” poursuit Liza Darnis. “Il peut y avoir une petite appréhension au départ du fait de la technicité des solutions. Il ne faut surtout pas s’y arrêter : en général, ces profils deviennent d’excellents consultants et se saisissent facilement des outils. Notre conseil : échanger au maximum avec des personnes ayant le même parcours et qui sont devenus consultants BI, il n’y a rien de mieux pour se donner une vision métier.”

 

Quant aux formations perçues comme “moins qualifiantes” telles que les Bac + 2 : elles ne sont pas non plus un frein à une carrière dans la BI ! On compte de nombreux Bac+2 aujourd’hui managers et consultants, qui se sont formés en cours de route et sur le terrain. Le plus important étant d’aimer se familiariser avec les outils, suivre les formations continues des éditeurs pour maintenir son expertise, et surtout…oser franchir le pas !

 

Et Solution B.I ?

Nous sommes convaincus que la richesse de notre société réside dans la diversité des profils. Aussi, nous proposons des parcours de formation interne afin de former des personnes souhaitant devenir consultant BI et vous donner les clefs de la réussite.

A travers notre programme Career Booster, nos consultants se développent en fonction de leurs compétences. Notre objectif est de développer les compétences de nos collaborateurs autant que  Solution B.I !

Envie de changer de carrière ? Contactez nous ! Vous pouvez également nous transmettre votre CV directement via le chat.

 

Regarder aussi

Solution BI obtient l’or sur les solutions analytiques de Microsoft !

Depuis Juin dernier, Solution BI est reconnu comme un expert pour ses compétences en analytique ...

Un commentaire

  1. Pingback: Bonnes Vacances !