Vos données sont un trésor, nous fournissons la clé

EPM ET BI : un travail collaboratif !

L’Enterprise Performance Management (EPM) et la Business Intelligence (BI) sont des outils d’analyse des activités de l’entreprise. Ils reposent tous deux sur l’exploitation de données informatiques générées par les activités de celle-ci.

Si l’EPM exploite majoritairement des informations financières et de planification, la BI se nourrit de toutes les données issues des activités opérationnelles quotidiennes. On a donc d’un côté une méthodologie pour mesurer les performances de l’entreprise et de l’autre des techniques analytiques qui établissent sa qualité de fonctionnement. L’emploi des deux doit concourir à aider les décideurs à orienter les politiques d’entreprise pour qu’elles autorisent les meilleures opérations qui procureront les meilleurs revenus.

Mesurer les activités opérationnelles pour informer les secteurs fonctionnels

L’informatique décisionnelle, Business Intelligence en anglais, porte bien son nom car elle doit permettre aux décideurs d’avoir une vision claire et détaillée de l’ensemble des activités de leur entreprise. Elle rassemble une collection d’outils et de méthodes qui permettent de collecter et de consolider des données qui proviennent souvent de sources hétérogènes voire dispersées. Il faut alors en tirer un modèle pour les restituer et les présenter sous formes d’informations, souvent des tableaux de bord, à leurs destinataires. Les données de base sont tirées des phases d’opération de l’entreprise sous forme de fichiers de tous formats, ou de sources externes comme le web. Elles sont ensuite regroupées au sein d’un entrepôt de données où on les agrège, on les enrichit et on les structure afin de leur donner une forme sémantique. Cela signifie qu’elles peuvent être perçues comme des informations adaptées aux vues-métiers, directement consommables et compréhensibles par leurs destinataires. Ceux-ci n’ont pas à se soucier de leur provenance ni à déployer d’efforts pour les interpréter pour leur usage.

Gérer les ressources de l’entreprise pour que plannings et prévisions collent à sa stratégie

L’Enterprise Performance Management est une des branches du Business Performance Management (BPM). L’EPM est en général une ressource déployée et exploitée par la Direction Financière. Elle repose sur l’analyse de quatre principaux domaines. La formulation de la stratégie (strategy formulation) permet de définir les options à long terme, la vision, pour l’entreprise. Pour atteindre ces objectifs on doit établir un planning ainsi que des prévisions (business planning and forecasting) qui permettront de l’optimiser au fur et à mesure. Un suivi rigoureux des flux financiers (financial management) et la documentation comme l’explication des résultats de clôture des exercices financiers procurent des informations d’importance stratégique. Enfin, comme toute entreprise est très dépendante de ses approvisionnements, l’EPM établit leur adéquation avec les besoins de production grâce à la mesure de l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement (supply chain effectiveness). Le modèle établi au moyen de ces quatre domaines indicateurs fonctionne en circuit fermé tout au long d’un exercice comptable. L’EPM prend plutôt en compte l’aspect financier de ce modèle alors que le BPM en scrute toutes les facettes.

Deux outils indispensables pour assurer une croissance soutenue, en phase avec les marchés

La Business Intelligence comme l’Enterprise Performance Management sont devenues des outils indispensables pour les entreprises en quête de croissance. Pour soutenir celle-ci, elles doivent obligatoirement recourir à ces méthodes et à ces techniques qui reposent grandement sur l’emploi de l’informatique. Ces deux outils font partie intégrante de la panoplie décisionnelle de l’entreprise qui a pris ou qui va prendre son virage digital. Ce changement radical des méthodes d’entreprise est désormais le seul moyen d’assurer une croissance soutenue, synonyme de survie à moyen et long terme, sur les marchés mondialisés. La BI comme l’EPM font partie d’un Executive Information System (EIS) qui donne au décideur toutes les informations qui lui permettent une gouvernance efficace de l’entreprise ainsi que des moyens sûrs d’anticiper certaines tendances. Ces systèmes concourent à donner vie au Corporate Performance Management (CPM). Cette gestion globale de la performance de l’entreprise regroupe et centralise les différentes sources de reporting financier afin de diffuser tous les indicateurs-clés utiles au pilotage et à l’amélioration des performances de l’entreprise. Les décideurs ont alors à leur disposition un aperçu clair et sans concessions de la vision stratégique qu’ils doivent mettre en oeuvre. Les prochaines années verront ces systèmes de décision renforcés par la généralisation de l’internet des objets, toutes les mesures seront effectuées en temps réel, et l’analyse prédictive, issue de l’intelligence artificielle, qui donnera une vision plus claire du futur proche ou lointain d’activités commerciales ou industrielles.

BI et EPM ne font qu’un !

De nombreuses solutions techniques permettent de connecter vos solutions EPM et BI.

Consultez nos applications de pilotage Saas mêlant EPM et BI.

Continuons la discussion, contactez nous pour partager sur votre environnement et vos enjeux.


+33 1 85 08 86 01
+33 6 30 31 58 32

Regarder aussi

Comment l’IA se met au service des RH

Les tous premiers jalons de l’intelligence artificielle (IA) remontent à la Protohistoire, période pendant laquelle ...